2017, une année de voyage dans tous les sens du terme

Quand je regarde aujourd’hui dans le rétroviseur, quand je vois tous ces chemins parcourus, je n’arrête pas de penser à la chance que j’ai eue en cette année 2017. Doux mélange de hasard et choix délibérés, les routes que j’ai parcourues, les découvertes que j’ai faites sont loin d’être anecdotiques. De nombreuses rencontres m’ont profondément touché et je ressasse ces moments avec une douce mélancolie, un doux parfum de bonheur. Mais je ne vais pas garder tout ça pour moi car le voyage, c’est un peu comme la lecture, ils sont sûrement faits pour être partagés. Sinon, à quoi bon ?

Mais vous allez me dire, « mais bon David, deviens-tu fou » ? On sait bien où tu es allé. 
       N’as-tu pas alimenté ton blog Move Our World à cette fin ?

Pas faux, mais là je vous parle de mes aventures en Afrique, entre Le Cap et la Tanzanie, le tout à pied, accompagné d’Alexandre et Sonia Poussin. Vous savez, ce genre d’aventures (Afrika Trek) de toute une vie quand on va à la rencontre de ces merveilleuses cultures africaines sur le rift qui a vu naître notre espèce.

Ce voyage c’est aussi cette rencontre avec Mehmet à Istanbul. J’ai eu l’occasion de découvrir le musée de l’innocence qu’il a créé en l’honneur d’un amour de jeunesse, d’un amour d’une vie… Ah ça, je ne pourrais pas dire que je n’ai pas découvert Istanbul en dehors des sentiers battus.

En parlant de routes peu explorées, celles que j’ai empruntées avec Svetlana (La supplication / La fin de l’homme rouge) sur les histoires parallèles des Tchernobyl, je crois qu’il n’y en a pas beaucoup qui y sont allés. J’y ai continué mon apprentissage du Grand Est, de l’union Soviétique, ce pan d’histoire qui nous concerne tous finalement.

Ce voyage-là a été un peu plus court mais j’ai fait un saut au Japon. Cela faisait assez longtemps que les Geishas m’intriguaient. J’ai finalement rencontré LA personne qui m’a tout expliqué. C’est sûr qu’elle a pris des risques car ce métier est un secret parfaitement gardé. Mais du coup, ça donne une vision bien nouvelle à la culture Japonaise. Passionnant !

Court mais intense car j’ai rencontré une charmante demoiselle américaine un peu paumée qui était à la recherche de son père et donc de ses origines. Et là, idem et rebelote ! Son histoire à elle est loin d’être courante. Au cœur des campagnes birmanes, elle m’a enseigné l’art d’écouter les battements du cœur. L’histoire de son père en est l’exemple parfait ; une relation forte entre deux personnes qui se sont aimées et se font fait confiance au-delà de leur handicap physique.

Ah tiens, et puis j’ai failli oublier, je suis également allé rendre visite à Maryse (Condé) dans les Caraïbes. Eh oui, j’ai passé un bout de temps en Guadeloupe et notamment sur les Saintes. Genre de destins croisés avec la Réunion, j’ai revu mes classiques de l’histoire de la colonisation française dans les îles… Rien de bien réjouissant dans le fond mais une merveilleuse histoire sur la migration des coeurs qu’il ne faut cesser de témoigner. Dans le même genre, j’ai aussi fait un saut dans les îles Sao Tomé et Principe. Mais si, vous savez, ces petites îles dans l’Océan Atlantique au large de l’Afrique, ex-possession portugaises. J’ai profité des superbes plages, de la chaleur ambiante en compagnie de Luis Bernado qui m’a aussi compté les désastres de la culture du Cacao pendant le colonialisme… Equador!

Comme vous le voyez, une année 2017 passée sur les routes et des rencontres qu’il sera difficile d’oublier.

Nous sommes Ela et David ; deux citoyens du monde. En quête d’une nouvelle façon de vivre, plus respectueuse de l’environnement et de l’Homme, nous voyageons lentement à la découverte de nouvelles cultures, à la recherche d’inspirations et avec l’envie de partager. Pour en savoir plus

Nous voyageons avec Hopineo, un collectif dédié à la promotion d’un tourisme responsable, authentique et citoyen. Un voyage riche de rencontres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.